mardi 26 septembre 2017

Restauration et amélioration de ma graflex

J'avais cédé il y a quelques années à la tentation d'acheter une speed graphic pour utiliser des objectifs de projection à grande ouverture de type Aero Ektar et obtenir des images avec des flous importants. J'ai d'ailleurs trouvé un Leitz (Hektor 150/2.5) qui se monte sur la chambre. Pour le moment je n'ai pas réussi à maîtriser complètement cet objectif et du coup ma speed sommeillait, la Busch Pressman D ayant ma préférence pour les séances collectives de pose.

Je trouvais donc dommage de ne pas trouver une utilisation "originale" de la Speed. Suivant le profil  Facebook de Laurent de Miollis depuis quelques années, j'avais eu l'occasion de voir le beau travail qu'il faisait sur les Graflex et sur tout type de vieilles chambres. Cela faisait déjà quelques mois que l'envie de le contacter pour savoir ce qu'on pourrait faire de la mienne.

Vous pouvez suivre l'atelier:
- sur le site internet: http://www.speedgraphic.fr/

Passant mes vacances d'été à la Rochelle, j'ai profité de l'occasion pour lui amener ma chambre et discuter avec lui de ce qu'il était envisageable de faire. Après une longue discussion autour de ces chambres et après avoir vu ce qu'il avait fait sur sa propre chambre qu'il utilise en reportage, je lui laissais la mienne pour qu'il la bichonne.

J'ai reçu hier ma chambre avec toutes ses modifications et restaurations. Le travail est superbe! Elle a pris un coup de jeune d'une cinquantaine d'année. avant même de parler des spécificités techniques qu'il a rajouté, commençons par l'état esthétique et fonctionnel.



La chambre est maintenant dans une belle livrée noire. Elle a été nettoyée, cirée, frottée, ... Il est maintenant difficile de croire qu'elle a une soixantaine d'année. quand je l'ai laissé à Laurent, elle avait un revêtement tirant sur le marronnasse, élimé par endroit. La voici d'un noir de jais.

Parlons maintenant des spécificités techniques et réparations améliorations. L'idée de base était de revenir à une chambre de reportage, qui soit réellement utilisable en reportage donc à main levée avec ce que j'avais actuellement disponible.

Nous sommes d'abord parti sur une utilisation de flashs pour faire du "Weegee". Afin de pouvoir fixer le flash Heiland que j'avais déjà, Laurent a monté deux griffes pour le fixer à la chambre. La présence du Flash à bulbe a plusieurs avantages. Il offre une meilleure préhension de la chambre. Par ailleurs l'utilisation d'ampoules à magnésium permet des intensités d'éclairs bien au delà des flashs cobras communs permettant de fermer fortement le diaphragme et  d'obtenir des images nettes, avec de surcroît la résolution du grand format (pour rappel, il s'agit ici d'un modèle 4x5 inches). En outre d'autres modèles de flash et des objectifs équipés d'un solénoïde permettent de déclencher à partir de la poignée flash ce qui améliore encore la stabilité et l'ergonomie de la chambre. Ce n'est actuellement aps le cas sur mon modèle mais j'y reviendrai plus tard.


Par ailleurs, j'avais vu que Laurent équipait ses chambres de sabot flash permettant l'utilisation d'accessoires compatibles. Il ya plusieurs façon de monter un sabot de flash sur une graflex. Pour ma part j'ai opté pour la solution la plus élégante proposée par Laurent à savoir la conception d'une pièce de remplacement posée à l'arrière qui présente deux sabots de flash réglables et qui s'intègre parfaitement à la chambre tout en assurant une solidité à la fixation.


Un flash cobra y trouve parfaitement sa place. On peut également y mettre un niveau a bulle, un déclencheur cactus, un télémètre, ... Laurent a par ailleurs équipé la chambre d'un câble compatible avec la prise double de l'objectif et la prise PC sync classique. Coté flash à bulbe il l'a équipé d'un adaptateur pour pouvoir mettre des ampoules press 25, courantes sur les sites de ventes aux enchères, voire même sur certaines brocantes photos.


Mais pour utiliser une chambre à main levée au delà d'une utilisation au flash, il faut que l'image soit nette. Sur les chambres de reportage, il y a  deux façons de faire le point à l’œil: sur le dépoli et via un télémètre. tout d'abord , Laurent a nettoyé le dépoli. Il est maintenant d'une clarté inattendue!


Le télémètre a ensuite été calé avec l'objectif utilisé (un 135 mm). La chambre est donc maintenant utilisable a main levée sans passer par une mise au point au dépoli et avec un châssis ou un grafmatic (châssis spécial à 6 plan films) en place et prêt à photographier.


Mais si faire le point exact, avoir un flash pour augmenter la profondeur de champs est déjà très bien, il y a un autre principe de reportage qui peut être appliqué à la Graflex, c'est l'utilisation de l'hyperfocale. Et c'est là qu'intervient la "magic touch" de Laurent avec la mise en place d'échelles d'hyperfocale pour se mettre à la bonne distance et fermer comme il faut pour augmenter ses chances d'avoir une image nette. Sur la photo qui suit vous pouvez voir trois des améliorations de Laurent permettant d'accéder rapidement aux bons réglages et mises aux points. tout d'abord il a inclut l'échelle des distances de mise au point (partie basse en noir et blanc). Sur la partie haute il a inclut les marques correspondant aux couples mises au point / diaphragme permettant a diaphragme donné de se placer en hyperfocale très rapidement. Il a enfin mis une échelle de rappel de la distance minimale de netteté. Il a rajouté la marque sur le rail qui doit être alignée avec la focale correspondante. Le tout ne nécessite aps de mettre un oeil dans le télémètre et peut être préréglé avant de commencer le reportage ou rapidement lorsque les conditions de lumières changent.


Laurent a également rajouté un rappel de la distance hyperfocale à l'arrière sur le volet du dos.


Enfin une bonne chambre n'est rien sans un objectif qui fonctionne correctement. L'obturateur du mien a nécessité un peu de soins pour fonctionner correctement et Laurent a rajouté un patin pour déclencher à partir du bouton latéral de la chambre.


Me voilà donc avec une chambre prête à l'emploi et avec un look incomparable! 

Prochaine étape (pour Noël?), mettre un vrai grand flash et rajouter un solénoïde sur l'objectif, pour pouvoir déclencher directement à partir de la poignée du flash, ce qui assurera une stabilité parfaite et une bien meilleure préhension de la chambre, le déclenchement à main levée par le bouton de coté étant encore malaisé, la main droite ne tenant plus fermement l'appareil par la poignée de flash. 

Très bientôt des premiers résultats et retours sur l'utilisation en conditions réelles.

Ceux qui cherchent des informations sur les Graflex peuvent se référer au site qui leur est dédié:

Et pour finir quelques photos supplémentaires pour observer l'engin sous tous les angles!







Aucun commentaire: